SUISSEDIGITAL - Digitalisierung

Libération du petit écran

Boîte à images. Télé. Téloche. Le téléviseur a de nombreuses appellations. Il a été pendant des années au cœur du divertissement familial. Mais à l'ère de la numérisation, il n'est qu'un écran parmi tant d'autres dans le foyer. Il faut savoir se réinventer pour rester pertinent.

SUISSEDIGITAL - Libération du petit écran

Le 12 avril 1986, plus de 1.8 million de téléspectateurs regardaient avec excitation leur téléviseur. « Wetten Dass..? » était au programme. Les constructeurs de TV songent aujourd'hui à cette soirée avec nostalgie. Depuis cette date, aucune émission n'a atteint en même temps autant de Suisses que ce jeu télévisé si prisé à l'époque.

C'est entre autres lié à la multitude d'écrans faisant aujourd'hui concurrence aux téléviseurs. Lorsque je veux passer une soirée agréable chez moi sur mon canapé, j'ai le choix entre une multitude de supports de divertissement : on peut regarder un film sur sa tablette ; jouer au Scrabble sur son téléphone portable ; consulter une vidéo de son groupe préféré sur YouTube sur son ordinateur portable.

Pour ne pas se laisser distancer, les constructeurs de téléviseurs doivent se montrer inventifs. Sony, Samsung & Co. ont commencé par faire faire un régime à leurs appareils. Certains sont si fins qu'ils peuvent aujourd'hui être accrochés au mur. Dans un même temps, ils ont gagné en largeur afin de fonctionner comme un écran de cinéma. Mais le plus grand changement a été la connexion Internet. Presque chaque téléviseur moderne dispose désormais d'une telle connexion.

Pour que les nouveaux téléviseurs puissent déployer pleinement leur potentiel, il ne faut pas de ligne haut débit lente : 50 mégabits sont quand même nécessaires. Une connexion réseau adaptée redonne au téléviseur sa place centrale dans le foyer : jeu en ligne, vidéo musicale, film ou autre, beaucoup d'activités sont plus judicieuses et plus agréables sur le grand écran du téléviseur. Les téléviseurs connectés offrent de nouvelles expériences télévisées. Ils sont par exemple équipés de guides électroniques des programmes qui constituent les pendants numériques pratiques des programmes TV. Les technologies comme la télévision en différé sont encore plus pratiques pour visionner des émissions déjà diffusées.

Autre élément de poids : avec la mise en réseau, le téléphone portable, la tablette, l'ordinateur portable et le téléviseur cessent de se faire concurrence et commencent à se compléter. Le téléphone portable peut par exemple faire office de télécommande par WLAN ou Bluetooth. Il est peut-être plus facile de feuilleter le guide des programmes sur la tablette mais de regarder le film sur le grand écran du téléviseur. Et si l’on désire voir la fin du film ailleurs que sur le canapé comme par exemple allongé dans son lit, on passe au téléphone portable ou à l'ordinateur portable.

La télévision n'est plus aujourd'hui liée à un appareil. Elle peut être consommée en tout temps et tout lieu, même hors de chez soi avec la téléphonie mobile. Les constructeurs de téléviseurs ne doivent donc pas être tristes. On ne pourra certes plus jamais rassembler en même temps devant la télévision autant de personnes pour une même émission que « Wetten Dass...? » il y a 30 ans. Mais la télévision est intimement entrelacée avec notre consommation médiatique comme jamais auparavant grâce à la mise en réseau, à la numérisation et à une ligne Internet rapide au domicile.

Trouvez votre réseau de communication local

Trouvez votre réseau

Suche nach PLZ